logo_escot icone_boutique
en_savoir_plus7
  Un dernier verre pour le dessert
 
fotolia 41450741Puisque l’heure est au sucré, autant jouer le jeu et accompagner son dessert avec un vin (rouge ou blanc) moelleux ou liquoreux. Cela dit, la règle a ses exceptions…

Le chocolat, quand il est bon, n’est pas aussi sucré qu’on le pense. Il supporte ainsi très bien la sucrosité d’un banyuls, d’un sauternes, d’un pineau des charentes, d’un rasteau ou d’un muscat. Il se plaît tout autant avec quelques bulles d’un effervescent blanc ou rosé. Pour les plus grands chocolats, ceux qui passe les 70% de cacao, on préfèrera malgré tout un beau rouge élevé en barrique, pour que le bois réponde aux arômes fumés du cacao.

Les accords avec les fruits sont beaucoup plus variés. Les fruits rouges — à commencer par la fraise — se plaisent avec un vin de leur couleur, surtout quand il est souple et fruité. Les vins du Beaujolais sont ainsi tout indiqués. Une alternative ? Un rosé de Provence dès lors que le nez est marqué par le fruit rouge. Ce dernier fera également merveille sur une salade de fruits, sur un ananas rôti, des pêches au sirop ou, tout simplement, sur un pamplemousse. Dans tous les cas, on peut lui substituer un vin doux naturels ou un effervescent.
Pour des pommes, en compote, en tarte (ou crumble) ou cuites au four, on essaiera un Provence blanc issu du vermentino, un cépage où percent les arômes de pomme (justement !), d’amande et, après quelques années de garde, de miel. Marqué également par les agrumes, il conviendra tout autant sur une salade d’oranges.

Pour les pâtisseries, en général, un muscat convient très bien. Tenant la confrontation avec le cacao, ce vin est donc idéal sur une assiette de gâteaux frais où il servira avec un même zèle l’éclair au chocolat, la tarte au citron meringuée, le tiramisu aux fruits rouges, la tarte tatin (classique ou, plus exotique, à la mangue), le clafouti aux cerises et le macaron à la pistache. A moins, bien sûr, que l’on ne préfère le pétillant d’un effervescent rosé.

Pour les glaces et sorbets, enfin, l’accord est délicat. Un vin rouge liquoreux conviendra sur une glace au chocolat ou au café. Un muscat, un Barsac, un sauternes seront parfaits sur un sorbet exotique, une glace à la vanille ou une pêche melba. Pour mettre tout le monde d’accord ? Un effervescent, encore une fois.

 

typo coupcoeur2Pour un dessert remarquable, au chocolat noir à haute teneur en cacao. Ce vin aux beaux arômes de fruits rouges, aux notes boisées encore marquées, répondra en effet avec justesse aux arômes généreux de la fève préférée des gourmands.

panier